CNP-GUINEE : le nouveau sacre de Kaba Guiter

Massivement réunis autour d’Ansoumane Kaba, les membres du patronat notamment Ibrahima Diané, Souhhel Hajjar, Sékou Cissé ont à l’unanimité exprimé leur adhésion au leadership de Kaba Guiter à la tête du CNP.
D’entrée de jeu, le président Kaba Guiter a tenu préciser que: « Le  but est d’informer l’opinion publique sur la situation du CNP- Guinée. Tout le monde sait qu’un contentieux a opposé certains membres du CNP, notamment Elhadj Mamadou Sylla et Sékou Cissé ; et ce dernier et moi-même. Après plusieurs décisions judicaires et beaucoup de médiation des bonnes volontés, les différentes parties sont arrivées à un accord qui règle définitivement tous les malentendus », a t-il tenu à préciser.

Et de poursuivre: «  Aujourd’hui, c’est une équipe soudée qui fait face à vous, réunie autour d’un seul objectif qui est la promotion du secteur privée à travers les entreprises. Donc les hommes et les femmes chefs d’entreprises qui sont ici s’emploieront à consolider cet acquis. Personnellement, je prends l’engagement solennelle de tout mettre en œuvre, pour unir et fortifier le secteur privé guinéen, car étant unis nous serons plus forts et nous pourrons améliorer dans six mois nos relations de partenariat avec le gouvernement. Mais aussi assurer notre rôle de guide pour le développement social et économique de notre pays »

Enfin il a vivement remercié « son frère Sékou Cissé pour  son sens élevé de responsabilité. Je renouvelle ma gratitude aux membres du CNP ici présents, pour la confiance placée en ma modeste personne» a conclu Kaba Guiter.  
Le principal concerné, Sékou Cissé a déclaré quant à lui que : « Notre objectif en tant qu’entrepreneurs, c’est d’arriver à avancer, c’est pour cela qu’on a choisi cette voie-là. Maintenant nous allons travailler ensemble pour aller de l’avant ; nous avons trouvé un accord qui met fin à tous nos différends» a répondu M. Cissé. 

M. Ibrahima Diané est intelligemment revenu sur l’accord signé entre les deux parties : « Il y a eu énormément de procédures judicaires dans cette affaire qui a opposé, dans un premier temps, Monsieur Elhadj Mamadou Sylla à Sékou Cissé et, dans un second temps, Sékou Cissé à Ansoumane kaba. Il y a eu des décisions qui ont été rendues. Au-delà de ces décisions, il y a eu des bonnes volontés qui se sont manifestées, pour essayer de rapprocher les points de vue et c’est à  la suite de la signature du règlement à l’amiable, que la cour d’appel de Conakry qui était saisie d’un appel qui avait frappé une décision de justice en première instance ; c’est donc à la suite de cela que la cour d’appel de Conakry a homologué le protocole d’accord à l’amiable du différend opposant les membres du CNP. C’est ça la vérité. Il n’y a pas autre chose ! La seule chose c’est que les parties se sont rapprochées. Les différends ont été discutés et finalement un accord est intervenu. C’est cet accord aujourd’hui qui nous permet de vous rencontrer et de vous montrer un visage soudé, une équipe soudée pour pouvoir faire avancer notre organisation. L’essentiel, c’était de montrer à l’opinion qu’il est possible de s’entendre. Il y a de la bonne volonté, je crois que, comme l’a dit le président Kaba, il faut faire une mention spéciale à Sékou Cissé qui a fait preuve d’un sens très élevé de responsabilité.»
Souhhel Hajjar,  le responsable de la communication du CNP-Guinée est revenu à la charge pour préciser que le jugement invalidant le congrès du 23 avril a été annulé par l’homologation de l’accord entre les deux parties et valide de facto ledit congrès ayant porté Ansoumane kaba à la tête du conseil national du patronat guinéen.

En outre, une date cruciale a été annoncée par le conseil, c’est celle de la tenue de la première assemblée générale mixte post-crise le 18 février 2017, qui marquera les grandes retrouvailles et scellera définitivement la réunification du conseil national du patronat guinéen dirigé par Kaba Guiter.


Mamadou Aliou Diallo pour GCI