GUINEE : des dispositions contre la consommation de la chicha

Après des heures de concertation, une Commission interministérielle de réflexion sur l’utilisation de la Chicha en Guinée a été mise en place. Ces dispositions font suite à un constat fait du 31 décembre 2016 au 2 janvier 2017, au sein des différents night-clubs et lieux de loisirs, qui a permis aux Services Spéciaux de la lutte Anti Drogue et le Crime Organisé, de découvrir la consommation de la drogue et la cocaïne par les jeunes. D’où la tenue de réunion de concertation afin de lutter contre ce fléau.
A l’issue de la rencontre, la Commission mise en place à cet effet a recommandé, «la constitution d’une équipe pluridisciplinaire et multisectoriel chargé d’initier et mettre en œuvre, à l’échèle national, un projet d’Information, d’Education et de Communication (IEC) contre l’importation, la commercialisation et l’usage de la Chicha ; l’interdiction formelle de l’importation, la commercialisation et la consommation de la Chicha sur toute l’étendue du territoire ; le dépôt volontaire des stocks de Chicha et accessoires dans un délai de 48 heures au siège du Secrétariat Général à la Présidence chargé des Services spéciaux de la lutte contre la drogue et le crime organisé ».
Aussi, la saisie dudit produit par les services spécialisés en cas de non-respect de ce droit ; la poursuite de tout contrevenant aux présentes dispositions devant les juridictions compétentes ; la mise à jour et l’adoption urgente du projet de Code des drogues ; la mise des moyens matériels et financiers adéquats à la disposition des services techniques concernés.
AGP