ELECTIONS LOCALES : l’opposition déplore le non-respect du calendrier

Le porte-parole de l’opposition guinéenne Aboubacar Sylla, estime que « les élections locales ne pourront plus se dérouler conformément au calendrier qui a été adopté lors du dialogue. Parce qu’on est pris par le temps. Le projet de code électoral est arrivé en retard à l’Assemblée nationale. On est en fin décembre, ce qui crée un décalage qui va nous amener dans le meilleur des cas au mois de mars, voire au mois d’avril… » a-t-il réagi.
M. Sylla a ensuite déclaré la nécessité d'interpeller le chef de l’exécutif par rapport à cette situation de blocage, avant de menacer : «  malheureusement, on reviendra à la case départ et l’opposition n’aura de nouveau, d’autres choix que d’engranger des attitudes, des décisions qui seraient de nature à perturber aujourd’hui cette décrispation qui est en cours, mais qui ne sera pas de notre responsabilité. On ne pourra pas en tout cas rester les bras croisés » a-t-il averti.

Mamadou Aliou Diallo pour GCI

© 2016 GuineeConakry.Info